Fred de ma-ruche.frBonjour, je suis Fred de Ma-ruche.fr.

Apiculteur (sans le savoir) depuis… presque toujours en fait, en ne lâchant pas mon oncle apiculteur d’une semelle. On peut dire que j’ai été piqué très jeune. Au sens propre comme au figuré !

J’ai eu l’idée en 2010 de créer ce site en m’inspirant d’un agriculteur anglais qui proposait des parrainages de brebis. Il était évident pour moi que je venais de trouver un excellent moyen de promouvoir l’apiculture. Et d’ailleurs, le sucés n’a pas tardé ; les pirates non plus. Le site ayant été piraté à plusieurs reprises, j’ai dû suspendre les activités de parrainages pendant un temps, et je m’en écarte de plus en plus pour de nombreuses autres raisons.

Je souhaite recentrer l’activité de ce site sur mon but premier : le partage d’une apiculture naturelle, simple, facile à apprendre, à la portée de tous, et basée sur de nombreuses années de travail (et de déboires aussi 😉 ).

Malheureusement je n’arrive pas à communiquer comme je le souhaiterais. Cela demande énormément de temps et de travail.

 

action de sensibilisation dans une école primaire

Deux classes suivent leur essaim de la mise en ruche à la récolte. Ils reçoivent un petit pot de miel.

Un autre aspect important de ce partage est la sensibilisation à la disparition des abeilles.

Cette partie passe notamment par la reprise des actions dans les écoles.

Mais le volet principal de ce site sera d’aider ceux qui le souhaitent, à se lancer en apiculture naturelle.

De 2004 à 2010, soit en seulement 6 ans, pas moins de 40 % d’apiculteurs amateurs ont abandonné leur passion. La plupart ayant subi de fortes pertes, se sont découragé, écœurés par ces échecs répétés.

Pourtant, le salut de l’abeille passe forcément par les initiatives individuelles. Il est devenu impératif de multiplier les petits ruchers, mais en s’appuyant sur de bonnes pratiques, pouvant juguler ces pertes systématiques.

A écouter certains, débuter en apiculture semble relever d’un chalenge presque inconscient. Pourtant, avec un bon apprentissage et un minimum de connaissances, il est très facile de conduire un petit rucher.

J’en parle dans mon “manifeste pour une apiculture naturelle”. Vous pouvez le télécharger en suivant ce lien et faire parti des Apinautes qui cherchent des solutions durables et naturelle en apiculture.

Aujourd’hui, mon activité est basée principalement sur la production d’essaims et la vente de reines fécondées et reines vierges. Ces essaims et reines sont sélectionnés pour leur facilité de conduite pour les novices et leur productivité pour les plus expérimentés.

Parallèlement à ces activités, nous produisons très modestement certains miels. Vous pouvez retrouver notre miel direct apiculteur sur notre toute nouvelle boutique https://la-miellerie.fr . Mais il y en a peu, en variété comme en quantité.

 

 

 

 

 

8 réponses
  1. Fred
    Fred dit :

    Bonjour,
    J’ai des dispos pour des reines fécondées Buck. Sur demande, je peux fournir des reines Ligustica/buckfast. Mère Ligustica, mâles Buck.
    Je vous contacte par email pour plus de détails.

  2. charles champagne
    charles champagne dit :

    bonjour,

    Je suis apiculteur pro dans le 86. je recherche des reines fécondées pour cette saison en buck ou ligustica ou croisement des deux.
    Si vous avez des dispo et tarifs n’hésitez pas à me contacter.

    merci

  3. Fred
    Fred dit :

    Bonjour,

    Il y a quelques années, je proposais des formations en ligne. Je me suis vite rendu compte que ça n’était absolument pas adapté à l’apiculture et aux novices (à voir pour ceux qui pratiquent déjà…). D’ailleurs, on a tendance ces derniers temps à beaucoup trop théoriser l’apiculture en oubliant que seule la pratique assidue et les échanges “de terrain” peuvent nous faire progresser.
    Si je ne condamne pas la démarche, pour l’avoir initié moi même un temps, c’est quelque chose que je ne cautionne pas (plus). J’espère que vous comprendrez.

  4. Fred
    Fred dit :

    Bonjour,
    Je dois proposer cette année des formations en effet. Maisrien n’est encore fixé. Dans tous les cas, j’en parlerai sur le site.
    En revanche, je suis dans le sud de la France. Il faudra donc planifier des vacances 😉

  5. Helena Cisterne
    Helena Cisterne dit :

    Bonjour,

    Je vis depuis 3 ans dans une maison au fond des bois, avec un parc d’un peu plus d’un hectare avec beaucoup d’arbres et de plantes différentes. J’ai eu le temps d’observer en trois ans les mouvements naturels d’essaims dans cet environnement et les floraisons de la flore naturelle et de celle que j’ai ramené.
    J’aimerai aujourd’hui essayer de capter des essaims et d’avoir des ruches, de produire du miel si c’est possible.
    Je ne suis pas très intéressée par les formations en ligne et rapides. Je ne suis pas pressée, je préfèrerais éviter les erreurs et ne pas mettre en danger supplémentaire des colonies.
    J’ai cru lire au coeur d’un de vos articles que vous faites des formations. Est-ce encore le cas aujourd’hui? J’habite en Bretagne mais je peux me déplacer.
    Merci d’avance de votre réponse
    Merci pour votre site
    Bien cordialement
    Héléna

  6. Jean-Michel Dupuyoo
    Jean-Michel Dupuyoo dit :

    Bonjour,
    Je suis concepteur de la formation par visioconférences https://apiculture.idlwt.com/
    Cette formation par visioconférences en direct fait intervenir des apiculteurs et des experts sur les principaux thèmes de la conduite d’un rucher amateur. Cette formation est complémentaire à un apprentissage en rucher école ou auprès d’un apiculteur.
    Je souhaite faire connaître mon site au travers d’échanges de liens ou d’articles. Je peux alors écrire un article pour votre blog. Cet article aura pour sujet les formations en ligne et MOOC en apiculture. Toutes les formations y figureront, la mienne et les autres. L’objectif étant de donner un contenu intéressant à vos lecteurs.
    En échange je ferai un lien depuis mon blog qui se trouve à l’adresse https://blog.idlwt.com/
    Je reste à votre disposition.
    Cordialement.
    Jean-Michel Dupuyoo

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*