Une Mort annoncée

 

ruche d'abeilles mortes, vidée sur le sol

ruche d’abeilles mortes, vidée sur le sol

Ce syndrome d’effondrement décrit le fait que des abeilles domestiques, subitement, ne rentrent pas dans leur ruche. L’absence de cadavres dans la ruche ou à proximité est le second critère définissant ce nouveau syndrome.

En 2007, le taux de ruches abandonnées ou presque, atteignait 70 % voire 80 % dans les régions et pays les plus touchés

Le syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles ou CCD (Colony Collapse Disorder) est le nom donné à un phénomène d’abord appelé « syndrome de disparition des abeilles » (maladie du déclin automnal des abeilles). Ce phénomène touche les abeilles et par contre-coup la production apicole dans une grande partie du monde. Il touche également les abeilles sauvages.

 

 

Disparition des abeilles, le mystère demeure…

 

Ce phénomène dont l’ampleur devient épidémique, reste inexpliqué. Les études en cours ne permettent à ce jour que de supposer une synergie entre plusieurs causes.

Les administrations, notamment les services vétérinaires, semblent désemparées face à cette maladie émergente, faute de savoir où porter leurs efforts.

Ce syndrome est jugé très préoccupant par les apiculteurs, mais aussi par de nombreux écologistes, économistes et experts, en raison de l’importance de l’abeille en tant qu’insecte pollinisateur.

L’abeille est généralement considérée comme une sentinelle bio-indicatrice de l’état de l’environnement, en raison de sa quasi omniprésence sur le globe.